Henri Lassemiliante

Henri Lassemiliante

Contrebasse

Passionné par la musique dès son plus jeune âge, Henri Lassémillante apprend la contrebasse en autodidacte, et fait ses armes dans divers groupes amateurs de musiques actuelles allant du rock ou reggae dans son adolescence.

Il renforce sa pratique musicale en suivant des formations dans des structure comme l’université Jean Jaurès à Toulouse où il obtient une licence en musicologie jazz, ou le conservatoire de Montauban.

Ces cursus lui permettent de participer à des résidences et de partager la scène avec des artistes tel que Enrico Pieranunzi ou Claude Tchamitchian.

Il participe aussi à des stages, notamment le Stage de trio Jazz a Capbreton sous la direction de Hein Van de Geyn. En parallèle, il joue dans plusieurs projets de la scène toulousaine et environnante, que ce soit dans la chanson avec Floriane Tiozzo ; le jazz avec Markit Zero, Massaya trio ; ou la fusion avec les musiques traditionnelles dans des projets comme Pialuts ou Vavang.

Toujours poussé par l’éclectisme et l’envie d’expérimenter, il intègre le projet Machineless dès sa création, attiré par la nature pluridisciplinaire du projet et l’univers qu’il propose.