Lucas Tedesco

Lucas Tedesco

Dessin

Passionné de dessin et de musique depuis l’enfance, Lucas Tedesco intègre l’école Saint-Luc ERG à Bruxelles.

Dans sa pratique des arts graphiques, il aime créer des passerelles avec la musique, que ce soit en travaillant en tant qu’illustrateur pour le magazine de jazz Djam!, ou en dessinant les artworks de groupes comme le Duo Religo.

Mais aussi plus concrètement en s’essayant au spectacle musical dessiné dans le cadre de son cursus.

C’est cette volonté de créer des ponts entre dessin et musique qui le fera intégrer Machineless avec quatre musiciens toulousains tous réunis autour du même amour pour la bande dessinée et la volonté de créer un spectacle hybride mélangeant les deux medium.

Elie Akkouche

Elie Akkouche

Batterie

Elie Akkouche apprend la batterie en autodidacte dès son adolescence. Il consolide sa pratique musicale en s’inscrivant en licence de musicologie Jazz à Toulouse.

Son entrée à l’école Jazz à Tours et l’obtention du Mima, le confortent dans son désir de se consacrer à la musique.

Il intègre le cursus DEM Jazz au CRR de Tours et, travaille avec Guillaume de Chassy, Mathieu Desbordes, Thierry Vaillot, Loïc Gérard…

Il suit des stages avec le clarinettiste Thomas Savy, le saxophoniste JB Rehault et le comédien Philippe Lebas.

Curieux par nature et ne se laissant par de barrière esthétique, il se produit dans des projets musicaux variés, tel que « Le Baron de Vincese » (mathcore) ou encore « Pialuts » (fusion musique trad jazz).

Il participe a de nombreux spectacles avec des danseurs et des comédiens, à Toulouse, Tours et Paris. Il intègre le groupe Machineless dès sa création, toujours dans cette démarche d’expérimentation et de mélange des genres.

Kévin Lazakis

Kévin Lazakis

Guitare

Ayant commencé la guitare dès l’enfance, Kévin Lazakis commence réellement à étudier la musique au lycée où il suit un cursus littéraire spécialité musique.

Après son obtention du baccalauréat, il se dirige vers la filière musicologie Jazz de l’Université Jean Jaurès à Toulouse puis dans la classe de jazz du Conservatoire à Rayonnement Régional de Montauban – dirigée par le saxophoniste et compositeur David Haudrechy – et y obtient le DEM de jazz en 2014. Actuellement, il vit entre Toulouse et Melun où il se perfectionne auprès du guitariste Pierre Perchaud via le cursus DNSPM du Centre des Musiques de Didier Lockwood.

Ces années d’études seront jalonnées de rencontres et de créations aussi intéressantes que variées avec des artistes d’horizons différents: jazzmen, slameurs, chanteurs, conteurs, rappeurs, danseurs, graffeurs et dessinateurs…

Toutes ces collaborations l’ont amené à vouloir de nouveau lier la musique à d’autres domaines et cette volonté d’expérimenter le mélange des arts se cristallise autour du projet Machineless.

Henri Lassemiliante

Henri Lassemiliante

Contrebasse

Passionné par la musique dès son plus jeune âge, Henri Lassémillante apprend la contrebasse en autodidacte, et fait ses armes dans divers groupes amateurs de musiques actuelles allant du rock ou reggae dans son adolescence.

Il renforce sa pratique musicale en suivant des formations dans des structure comme l’université Jean Jaurès à Toulouse où il obtient une licence en musicologie jazz, ou le conservatoire de Montauban.

Ces cursus lui permettent de participer à des résidences et de partager la scène avec des artistes tel que Enrico Pieranunzi ou Claude Tchamitchian.

Il participe aussi à des stages, notamment le Stage de trio Jazz a Capbreton sous la direction de Hein Van de Geyn. En parallèle, il joue dans plusieurs projets de la scène toulousaine et environnante, que ce soit dans la chanson avec Floriane Tiozzo ; le jazz avec Markit Zero, Massaya trio ; ou la fusion avec les musiques traditionnelles dans des projets comme Pialuts ou Vavang.

Toujours poussé par l’éclectisme et l’envie d’expérimenter, il intègre le projet Machineless dès sa création, attiré par la nature pluridisciplinaire du projet et l’univers qu’il propose.

Manuel Lengrand

Manuel Lengrand

Trombone

Manuel Lengrand entre au conservatoire de Nantes dès son plus jeune âge en classe de trombone classique.

Intéressé par les musiques actuelles, il se produira sur ses premières scènes avec des groupes comme Phytofonic.

C’est à 18 ans qu’il entreprend une Licence en musicologie Jazz à l’université de Toulouse. Il poursuit sa formation au Conservatoire de Montauban où il obtient son DEM Jazz.

C’est en 2016 qu’il obtiendra le Diplôme du MIMA de l’école de musiques actuelles Music’Halle à Toulouse, et son DEM Classique.

En parallèle de ses études, il ne négligera pas la scène en se produisant avec diverses formations allant du jazz au musiques actuelles avec The Banyans, Walter Sextant, H2O, et cætera.

Souhaitant s’orienter vers le spectacle vivant, il intégrera Les Fanflures et la Compagnie Merversible, s’ouvrant ainsi au monde du spectacle de rue.

C’est l’envie de créer un spectacle hybride et atypique mêlant plusieurs arts qui le fera intégrer Machineless où son bagage et ses connaissances participent à la création d’une identité unique.